Code de la route : combien de temps avant de le passer ?

Avant de s’installer au volant d’une voiture et commencer l’apprentissage de la conduite, un aspirant conducteur doit d’abord réussir le Code de la route, puis l’examen de la conduite. Découvrez les critères à respecter pour passer le Code de la route et quelques conseils pour le réussir.

Code de la route : quel est l’âge minimum pour le passer ?

Avant d’être autorisés à passer cet examen, les candidats qui souhaitent suivre une formation à la conduite classique doivent obligatoirement être âgés de 17 ans au minimum. Ceux qui désirent suivre une formation à la conduite accompagnée doivent en revanche être impérativement âgés de 15 ans au minimum.

Lire également : C'est quoi le permis b2 ?

La formation classique

La formation dite « classique » à l’examen du permis de conduire est une formation qui se fait dans une auto-école physique. Elle se compose de deux parties, dont l’entraînement au Code de la route et la formation à la conduite. Après avoir reçu des cours sur le Code de la route, vous pouvez demander à votre auto-école de vous inscrire à une session de l’examen théorique. Cependant, vous devez bien vous préparer à l’examen du Code de la route avant de vous y présenter.

Une fois que l’examen du Code est réussi, le candidat doit s’améliorer à la conduite avant de passer l’examen pratique. Vous devez effectuer au moins 20 heures de formation à la conduite. Si vous vous formez dans une voiture équipée d’une boîte de vitesse manuelle, vous devez réaliser au minimum 15 heures de conduite. La conduite doit être faite pendant au moins 13 heures si elle se fait à bord d’une automobile équipée d’une boîte de vitesse automatique. Ces conduites doivent se dérouler le long des voies ouvertes à la circulation.

A découvrir également : Réception communautaire d’un véhicule : que retenir ?

apprentissage Code de la route en ligne

La conduite accompagnée

Se présenter à l’examen du Code de la route à 15 ans implique que vous avez appris les notions essentielles en auto-école ou en ligne. Toutefois, la conduite accompagnée implique un certain nombre de règles établies par le Code de la route en France. Si vous optez pour ce type de formation, vous devez effectuer 20 heures de conduite en compagnie d’un moniteur agréé. Après cela, vous devez parcourir au moins 3000 kilomètres. Cet exercice doit se faire avec un accompagnateur dans des environnements variés (voies rapides, agglomération…) et dans des conditions différentes. L’accompagnateur doit être titulaire d’un permis de conduire depuis 5 ans au moins. La formation en conduite accompagnée doit se faire pendant une période d’au moins 1 an. Elle peut cependant s’étaler sur 3 ans au maximum.

Dans le cadre de la conduite accompagnée, les aspirants conducteurs doivent obligatoirement respecter certaines limitations de vitesse qui sont associées à leur statut. Sur les autoroutes limitées à 130km/h pour les conducteurs confirmés, la limite de vitesse pour les conducteurs novices est de 110km/h. Sur les routes à chaussées séparées limitées à 110km/h pour les usagers confirmés, les apprentis conducteurs doivent respecter la limite de 100km/h.

Pour les routes hors agglomération qui sont limitées à 90km/h pour les conducteurs confirmés, la limite de vitesse pour les conducteurs novices est de 80km/h. Dans les agglomérations, la limite de vitesse est de 50km/h pour les apprentis conducteurs. Durant les 5 dernières années qui précèdent votre formation, votre accompagnateur ne doit pas avoir fait l’objet d’une annulation du permis de conduire. De plus, celui-ci doit obtenir une extension de garantie pour l’apprenti conducteur de la part de sa compagnie d’assurance.

Quelles sont les étapes pour vous présenter à l’examen du Code la route ?

Avant de passer l’examen proprement dit du Code de la route, vous devez d’abord obtenir votre numéro NEPH. Vous devez ensuite réserver une place auprès d’un centre reconnu par l’État pour passer votre session.

Obtenez votre numéro NEPH

Le numéro NEPH est un identifiant qui vous accompagnera tout au long de votre formation et durant votre vie de conducteur. C’est ce numéro qui deviendra l’identifiant de votre permis de conduire une fois que vous avez passé avec succès les épreuves théoriques et pratiques. Pour cela, vous devrez fournir certaines pièces justificatives en fonction de votre profil. Pour obtenir un numéro NEPH, le candidat doit fournir :

  • une pièce d’identité,
  • un justificatif de domicile,
  • une Attestation de Sécurité routière de niveau 2 (pour les moins de 21 ans),
  • une attestation de participation à la JAPD (pour les moins de 25 ans).

Les aspirants conducteurs n’ayant jamais été inscrits dans une auto-école sur le territoire français peuvent l’obtenir en faisant une demande sur le site de l’ANT. Une fois votre demande faite, vous pouvez suivre son évolution sur le site de l’ANT. Généralement, le numéro est prêt dans un délai de 3 semaines après la demande.

étapes examen Code de la route

Réservez votre place

Une fois votre numéro NEPH obtenu, vous pouvez réserver votre place pour passer votre examen. Cette réservation peut se faire sans délai auprès d’un centre d’examen agréé par l’État. Après avoir réservé votre place auprès du centre qui vous convient pour passer l’examen, vous pouvez choisir la date et l’heure de votre passage.

Combien de temps entre deux passages du Code en cas d’échec ?

Échouer à l’examen du Code est une étape que près de la moitié des candidats connaissent. Cet examen est en effet très exigeant et dans la plupart des cas, nécessite deux passages ou plus avant son obtention. Cependant, en cas d’échec à l’examen du Code de la route, vous avez la possibilité de le repasser autant de fois que vous le souhaitez. Contrairement à l’examen pratique de la conduite, la loi n’impose aucune limite sur le nombre de passages pour l’examen du Code de la route. Vous pouvez donc vous réinscrire dès que vous le désirez en réservant une autre date pour une autre session d’examen.

Hors obligations, nos conseils pour vous exercer

Afin de réussir votre examen du Code de la route, vous devez régulièrement faire des révisions. Cela peut vous permettre d’apprendre de vos erreurs et d’acquérir les automatismes nécessaires. Il est important de réviser le Code de la route dans de bonnes conditions. Pour cela, trouvez un lieu calme où vous ne serez pas dérangé pour réviser. Dans le bus ou en marchant, n’hésitez pas à observer la circulation. Habituez-vous également au matériel du test en vous entraînant dessus. Vous pouvez également faire des examens blancs en condition réelle.

vous pourriez aussi aimer