Comment installer un chevalet ?

Le pont du violon, de l’alto ou d’autres instruments à cordes est un morceau de bois situé dans un plan perpendiculaire entre les cordes et la boîte de son de l’instrument. Son rôle est de transférer les vibrations des cordes à la table. Ces dernières, à leur tour, sont transférées à la barre harmonique et à l’âme puis à travers le dos et les côtés de l’instrument qui servent d’amplificateur et offre un son audible.

Le pont sert également à maintenir un espace suffisant entre les cordes, c’est-à-dire qu’il maintient les cordes à la bonne hauteur. Cette partie n’est pas fixe : en relâchant la pression des cordes, elle peut être retirée pour la remplacer, l’ajuster ou la déplacer. Lors d’un changement de cordes, il est donc important, pour ceux qui ne veulent pas le déplacer ou changer les chaînes une par une.

A lire aussi : Quelles sont les règles à suivre pour le choix du jouet de son enfant ?

La vibration

Pourquoi les vibrations des cordes doivent-elles être renforcées ? Les vibrations causées par le frottement de l’arc n’affectent qu’une quantité limitée d’air. C’est grâce à la vibration qui est transmise à la boîte de son de l’instrument que le son est audible. Elle fournit même un volume sonore variable en fonction du calibre des cordes et de la taille de l’instrument comme dans le cas du violon par rapport à la contrebasse.

Le pont du violon ou des instruments à cordes est en érable. Il est fait d’une seule pièce. Parfois, pour aider le pont à résister à la forte pression exercée par les cordes, en particulier sur corde du milieu, un autre matériau est placé et sert de renfort. Ce dernier est fait d’un bois plus dur que l’érable, comme l’ébène.

A lire également : Le marché français des mini-pelles en pleine expansion

Une autre solution souvent utilisée par le luthier est d’ajouter un petit morceau de cuir à un âne érable qui prolonge la vie de l’âne. La pression exercée sur la table par la tension des cordes est de l’ordre de 3,78 kg, d’où l’importance d’un ajustement approprié pour la durabilité de l’instrument.

Sur les violons dits classiques, les ânes ont presque toujours la même forme et sont ajustés par le luthier : hauteur, ajustement des pieds d’âne à la forme spécifique de la table d’instruments, travail de taille et d’épaisseur. Les violons baroques ont des ânes de différentes formes et sont plus élaborés. (voir Différences entre violon classique et violon baroque)

Nous trouvons généralement sur le marché des ânes d’Aubert, Despiau ou Teller, pour ne nommer que les maisons les plus communes. Cet âne de chez ces fabricants offre plusieurs qualités qui varient en fonction de la maille du bois (structure visible du bois d’érable). Des ânes de différentes formes sont également proposés par certains luthiers, avec des designs innovants.

La position de l’âne

La position du pont de violon est très importante et il doit être positionné autant que possible par un professionnel. Non seulement cette position est importante pour le son, car elle conditionne le transfert des vibrations à la table et au reste du dos et des côtés, mais aussi parce que la pression des cordes est transmise par le pont qui doit être placé avec précision par rapport à l’âme du violon ou de l’instrument.

Le positionnement précis est situé entre les empreintes de l’engrenage du violon. Le cul doit être centré et perpendiculaire au support de table.

Quand devons-nous remplacer un âne ?

Le changement de pont fait partie de l’entretien courant d’un violon. Un âne doit être remplacé, si la hauteur de la corde est trop basse, si elle est tordue au fil du temps ou comme une corde, quand la corde du milieu commence à couper le cul en le pénétrant.

L’idéal est que cette opération soit effectuée par un professionnel, car de nombreux paramètres doivent être pris en compte pour un ajustement correct. D’autre part, les particularités du violoniste peuvent être prises en compte pour un plus grand confort de jeu.

vous pourriez aussi aimer