La maison de Kylian Mbappé : où habite-t-il ?

De Saint Eloi Bidung

Qu’ est-il devenu des mots qui ont déclenché l’évaluation de l’amour du président en 1982 ? Strict, moralisation, démocratie, paix, sécurité, progrès, prospérité et libertés ? Trente-huit bougies allumées pour s’allumer, sont devenues un bronzage parasitaire

A voir aussi : Tout ce que vous devez savoir sur Alex Fine

Il y a des images, des symboles, qu’il est préférable de ne pas choisir d’être identifiés. Le choix de la flamme en 1985 à Bamenda comme emblème de la RPDC était prédominant. Grâce à cet emblème, la Flamme Party venait de nous donner son programme. Le début de l’incendie était imminent. Le livre de Jacques le célèbre Ndongo s’appelait « Paul Biya : « L’incarnation de la rigueur ». En outre, le livre aujourd’hui ne peut être trouvé, au point de devenir l’œuvre la plus rare au Cameroun. Selon certaines sources, son auteur érudit n’en parle plus et ne se reconnaît plus dans cet ouvrage, qui a été chanté et loué à l’époque. Quinze ans plus tard, Le Cameroun est la table d’honneur du pays le plus corrompu du monde, lieu où il a défendu pendant plusieurs années. L’austérité annoncée et élargie avait connu la rigueur du temps et l’usure du pouvoir. La moralisation a été démoralisée face à la réalité. L’homme présenté et idolisé comme « L’incarnation de la rigueur » n’est rien de plus que l’ombre du 6 novembre 1982.

L’ économie de braise : de la récession à l’affaissement

A lire aussi : Faire appel aux pompes funèbres n'est pas toujours simple

Le résultat est pathétique, lourd et éloquent en dommages matériels. Tout s’est passé sous les flammes éclatantes du feu de l’emblème de la RPDC : (Fogape), (Sotuc) ; (Midviv), (Fodic) ont été complètement brûlés. Carbonisé aussi, (Regifercam), Cameroon Airlines, (Camship), Société camerounaise de tabac (SCT), (ONCPB), SODINCAM, BIAO, Banque La Cameroun, Crédit Agricole du Cameroun, le (Bcd)… Dans les cendres, (Fonader), la Société des sacheries du Cameroun (Sscc), dans une pile de ferraille, (Camsuco), (Scb) admis en chirurgie de restructuration orthofaciale, le spectacle effrayant du feu qui consomme (Alucam), (Lonacam). Combien d’entreprises sont tombées en fumée ? Le bilan est encore difficile à conclure…

En outre, les flammes ne sont pas encore circonscrites, le feu éclate sous les cendres dans plusieurs entreprises publiques et privées. Certaines marchandises retirées des flammes, en lambeaux, brûlées en grandes parties. (Labogenia), (Socapalm), (Cicam), (Camtainer), (Snec), plus endommagé par l’eau des pompiers que par les flammes de feu ; le (Sonel) n’a pas pu être sauvé en raison de l’obscurité. Le (Sodecoton) a été défiguré par les flammes ; la chirurgie esthétique est initiée. Le feu éclate dans (Cimencam), (Camtel), (SONARA) partiellement brûlé par les flammes de la compétition.

Les pompiers ont de nouveau été retardés ; le feu de corruption dévaste la police. Justice torréfiée dans les flammes de la corruption. Le Douanes, les chiffres ne sont qu’une protection contre la fumée. Derrière elle, vous ne voyez que le feu !

La rigueur et la moralisation : la force et la normalisation de Gabegie

La politique de « rigueur et moralisation » est fatale pour les joyaux intellectuels du Cameroun, qui tombent un par un comme dans une terrible catastrophe. Le très intelligent Jacques « Fameux » Ndongo, auteur de « Paul Biya : l’incarnation de la rigueur », n’a pas prévu l’augmentation de la puissance des sports préférés camerounais : vol, détournement… Le pire arriverait quelques années plus tard, lorsque « Paul Biya : l’incarnation de la rigueur », rappelait qu’il était l’incarnation de la rigueur. Malheureusement, il était trop tard et les dégâts sont spectaculaires, un gouvernement en prison. Premiers ministres, ministres d’État, ministres ; secrétaires généraux de la présidence et secrétaire d’État, directeurs généraux, majors d’Enam, experts en administration publique, professeurs de droit et les économistes à venir. De tous ses proches collaborateurs, personne ne comprenait ce que Paul Biya voulait dire par « rigueur et moralisation ».

Démocratisation : la suppression des vieux démons

Paul Biya voulait que l’on se souvienne de lui comme l’homme qui a apporté la démocratie au Cameroun. Lorsqu’un porte-parole de l’Assemblée nationale a manipulé ou ordonné les résultats d’une élection pour brûler les signes d’un parti d’opposition qui a tous les droits d’envoi, nous faisons face à de vieux démons. Si les partis d’opposition ont le feu et la rupture comme agenda politique, est-ce le travail de Paul Biya ? Si la RPDC forme les listes de demande avec les billets de banque. Si les sous-préfets remplissent les urnes, ce n’est pas sur les ordres de Paul Biya.

En apportant la démocratie, il n’avait jamais dit que les sous-préfets interdiraient les manifestations de certains partis et autoriseraient les manifestations d’autres factions.

Le regret est que, ce Personnalités proches du Président, sont les mêmes, le détournement de fonds publics pour des projets de développement, l’influence avec des millions, l’admission de leurs enfants à l’école. Cela n’a pas été écrit dans « Pour le libéralisme de la Communauté ». Ce livre, qui a disparu des bibliothèques ; Pourtant, il devrait être la « Bible » de la puissance de Paul Biya, celui qui a dû inspirer ses créatures dans leur responsabilité. Peu de gens lisent « Pour le libéralisme de la Communauté ».

Peu l’ont compris. Peu de gens peuvent appliquer la pensée de Paul Biya contenue dans ce livre. Le président Barak Obama a lu ce livre, l’a compris et a gouverné l’Amérique pendant 8 ans avec les idées de Paul Biya.

Quand il a quitté le pouvoir, l’Amérique était social-démocrate, le Cameroun a pris le virage à 180 degrés vers la dictature ; l’Amérique était baignée de prospérité, le Cameroun était à la table d’honneur de la mauvaise gouvernance avec de la mention de « Heaven Endetted Pauvre Pays » inscrit. Il suffit de lire ? C’est la question.

6 novembre 1982 — 6 novembre 2020:38 ans d’emprisonnement

La prison, Paul Biya y vit, il a perdu le respect de tout et de tout, ses décrets, ses circulaires, ses discours, ses circulaires au RDPC, tout le monde agit pour ses intérêts et pour le bénéfice de sa loge ésotérique. Les décisions du Président national font l’objet d’un mépris parmi les élites du parti. Au gouvernement, les ministres vendent tout…

Dans l’extrême nord, une guerre éclate, déclenchée par des fous d’Allah et d’autres meuleuses de rue, des hauts fonctionnaires ouvrent des comptoirs de commerce et d’enlèvement en gros et en détail, leurs caporaux violent des filles et tuent des femmes. Une autre guerre, habilement organisée par les stratèges du chaos (debout K.O.) qui l’entourait, éclata au Cameroun anglophone. Eh bien, son serré Les employés brûlent le feu pour qu’il puisse durer.

Avec tant de douleur, Paul Biya a raison de se cacher, percer et se pencher en arrière dans le palais et est mort depuis plus de six mois. Il va le faire « OK » ?

Qui nous sauvera de cet enfer ? Combien de temps restons-nous dans la flamme et dans la fumée ? Les pompiers seront-ils encore en retard ? Nous sommes brûlés à la connaissance depuis 38 ans. Paul Biya Jayoucan.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!