La bible de la lettre de démission

La rédaction de la lettre de démission n’est jamais simple. En effet, au moment de la rédaction de cette fameuse lettre, vous pouvez être sujet à plusieurs émotions comme le regret, la gêne ou encore le conflit. De plus, trouver les bons mots pour annoncer à votre employeur que vous le quittez pour partir vers d’autres horizons est toujours complexe.

Soyez tranquille, vous n’êtes pas seul à désirer opérer un changement d’emploi. Après le début de la crise sanitaire mondiale, le marché du travail éprouve des bouleversements jamais constatés auparavant. Les causes peuvent être diverses, notamment l’envie de progression, le retour aux études, la monotonie au travail ou encore l’épuisement professionnel. Dans le cas où vous prévoyez de quitter votre présent emploi, vous pouvez trouver ici quelques conseils pour la rédaction d’une lettre de démission qui vous permettra de quitter votre poste et votre employeur en toute tranquillité.

A lire en complément : Comment détartrer un lave-vaisselle professionnel ?

Lettre de démission : qu’est-ce que c’est ?

La lettre de démission est un papier que vous devez composer et adresser à votre supérieur hiérarchique. L’objectif de la rédaction d’une lettre de démission est d’expliquer et développer les raisons qui vous conduisent à quitter l’entreprise. La rédaction d’une lettre de démission est fortement conseillée pour bénéficier de bonnes références. Ainsi, le savoir-vivre et la politesse sont donc judicieux.

Lettre de démission : quelle est la meilleure longueur ?

Il est conseillé d’être précis. En effet, vous n’êtes pas obligé de rédiger une dissertation concernant les raisons de votre départ. Dans le cas où vous souhaitez exposer les véritables raisons qui vous poussent à quitter votre poste et votre employeur, vous avez la possibilité de procéder à cette explication au cours d’une discussion avec votre supérieur hiérarchique.

A voir aussi : C’est quoi une société succursale ?

Rédaction d’une lettre de démission : quelques conseils

Dans le cas où vous avez accéder à un nouveau poste et que vous vous sentez prêt à aborder un nouveau tournant dans votre carrière, il est nécessaire de suivre certaines étapes dans le but de faciliter la transition entre votre poste actuel et votre futur poste. En effet, vous devez commencer votre rédaction par les bases. Ensuite, vous devez rester distingué et formuler des remerciements à l’encontre de votre employeur. Vous devez aussi vous montrer disponible pour la transition.

Pour les bases de la rédaction de la lettre de démission, il n’est pas nécessaire de vous étendre sur les raisons pour lesquelles vous devez quitter l’entreprise, particulièrement dans le cas où vous en avez discuté avec votre employeur au préalable. Il vous faut faire fi des grandes formules et vous en tenir aux faits. Cependant, vous pouvez procéder à la rédaction d’une lettre de démission plus longue dans le cas où vous quittez votre poste après une période chronophage.

Vous devez ensuite être distingué et savoir formuler des remerciements à l’encontre de votre employeur. Il est normal que vous ressentez le besoin de quitter votre emploi actuel pour un nouvel employeur. Vous bénéficiez peut-être de privilèges plus compétitifs ailleurs. Cependant, vous devez vous rappeler que vos anciens collègues peuvent s’avérer être des contacts particulièrement pertinents pour l’avenir. D’autre part, vous devez veiller à formuler des remerciements à votre employeur pour les challenges qu’il vous a permis de relever.

Vous devez aussi vous montrer disponible pour la transition. En effet, il est essentiel de démontrer votre disposition à contribuer à la transition et garantir un suivi de vos prestations et le travail de quelques dossiers inachevés.

Les différents types de lettre de démission

Il y a différents types de lettres de démission en fonction de vos raisons de départ et le degré de détail que vous désirez annoncer à votre employeur. Ainsi, il y a la lettre de démission détaillée qui correspond aux personnes occupant le même poste depuis longtemps et qui désirent exposer les motifs de leur départ. Ils ont la possibilité de manifester leurs impressions sur leur expérience dans l’entreprise.

Il y a également la lettre de démission standard qui est adaptée aux organisations demandant à leurs salariés de notifier leur supérieur hiérarchique et le département des ressources humaines au même moment de leur décision.

Ensuite, il y a la lettre de démission formelle qui est adaptée aux personnes non comblées par leur emploi et qui ne souhaitent pas donner une quelconque information susceptible de les empêcher de quitter l’entreprise avec de bonnes références.

Quant à la lettre de démission avec demande de réduction de préavis, elle vous permet de quêter une période de préavis abrégée par rapport à ce qui est prévu dans le contrat de travail. Il s’agit d’un modèle de lettre de démission particulièrement utile dans le cas où vous souhaitez débuter votre nouvelle carrière le plus tôt possible.

En ce qui concerne la lettre de démission avec demande de prolongation de préavis, elle convient à ceux qui souhaitent profiter d’une rallonge du préavis mentionné dans le contrat de travail.

Il y a aussi la lettre de démission pour un départ à la retraite qui concerne les personnes ayant pris la décision de partir à la retraire et qui n’ont pas l’intention de changer d’emploi pour une évolution de carrière.

Lorsque vous avez envoyé votre lettre de démission et rencontré votre employeur, tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de continuer à travailler de manière altruiste et professionnelle. En résumé, vous ne devez rien modifier jusqu’à ce que votre dernier jour au sein de l’entreprise n’arrive à son terme. Cela vous permettra de laisser une meilleure image et de bons souvenirs dans l’entreprise.

L’importance de la lettre de démission en CDI

Dans le but de quitter un poste en CDI, l’annoncer à l’employeur par écrit par le biais d’une lettre de démission n’est pas obligatoire. En effet, une communication verbale est suffisante. Cependant, la volonté de quitter le poste doit être précise et sans ambigüité.

Néanmoins, il est fortement conseillé d’adresser une lettre de démission cdi à votre employeur. En effet, il s’agit d’une preuve écrite pouvant vous servir d’assurance en cas de souci. Il est préférable d’envoyer votre lettre de démission de CDI par lettre recommandée avec accusé de réception. Il y a deux raisons pour lesquelles la lettre de démission en CDI est fortement conseillée, notamment pour empêcher toute objection de la démission par votre employeur. La lettre de démission en CDI est également recommandée pour s’accorder du temps pour réfléchir à la décision. Ce temps de réflexion peut s’avérer utile si vous avez pris votre décision dans un état d’esprit discutable, comme lors d’un différend avec votre employeur.

Qui est le destinataire de la lettre de démission CDI?

La lettre de démission de CDI doit être adressée directement à l’employeur. Généralement, vous devez adresser votre lettre de démission à vos managers en mettant en copie le responsable RH correspondant. Vous devez vous renseigner en amont par rapport au processus de démission en CDI. Vous devez prévenir verbalement votre manager avant de lui adresser votre lettre de démission de sorte à ce qu’il soit préparé pour la réception de votre courrier.

Lettre de démission CDI : quand l’envoyer ?

Une fois que vous avez décidé de démissionner, vous pouvez envoyer votre lettre de démission en CDI à votre employeur au moment qui vous convient. La décision vous revient quant au moment de le faire. Dès lors que vous avez envoyé votre lettre de démission en CDI, vous ne pouvez pas quitter votre poste quand celle-ci est signée. Vous devez continuer votre travail jusqu’à ce que le délai de préavis prenne fin.

Ce qu’il faut mettre dans la lettre de démission CDI

Dans le but de rédiger une lettre de démission en CDI simple, efficace et complète, il est conseillé d’y mettre quelques informations, notamment votre nom et votre prénom, la date d’envoi de ladite lettre, le nom de l’entreprise, l’intitulé du poste duquel vous démissionnez, la date à laquelle vous avez intégré l’entreprise. Vous devez aussi mettre dans votre lettre de démission CDI la durée de votre préavis et la date à laquelle vous quitterez définitivement l’entreprise.

Est-ce que l’employeur peut refuser une lettre de démission en CDI ?

L’employeur n’est pas en droit de refuser une lettre de démission et par extension, une démission. La seule alternative permettant à un employeur de refuser une démission réside dans la capacité de justifier que la décision de démission a été adoptée avec l’arrière-pensée intentionnelle de léser l’entreprise.

Le préavis après la réception de la lettre de démission

Une fois la lettre de démission envoyée à l’employeur, si vous êtes cadre, vous devez observer un préavis d’une durée de trois mois. Cependant, il y a quelques exceptions, notamment les dispositions divergentes prévues par le contrat de travail ou la convention collective. Par ailleurs, un accord convenu par écrit avec l’employeur peut aussi contribuer à la réduction de la durée du préavis.

Le délai de préavis débute le jour même où l’employeur reçoit votre lettre de démission en CDI en main propre ou encore par lettre recommandée avec accusé de réception. La date de réception de la lettre de démission en CDI détermine le début de votre période de préavis.

Une fois la durée de préavis arrivé à son terme après la réception de la lettre de démission en CDI, l’employeur confie au salarié le certificat de travail, le reçu pour solde de tout compte et l’attestation Pôle emploi.

vous pourriez aussi aimer