Choux de Bruxelles : le préparer, la cuisson, les bienfaits

Les choux de Bruxelles seraient originaires de la ville dont ils tirent leur nom, Bruxelles, en Belgique. Les archives les font remonter au 13e siècle dans la région de Bruxelles. Les Français ont inventé ce nom au 18e siècle. Il y a de nombreux avantages pour la santé que ce légume d’hiver a à offrir dus aux puissants composés végétaux qu’ils contiennent. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des raisons pour lesquelles vous devriez envisager de les ajouter à votre régime alimentaire. Découvrez aussi comment les préparer et les cuisiner.

Comment préparer les choux de Bruxelles :

  • Il n’est pas nécessaire d’éplucher les choux lors de leur cuisson, retirez les feuilles décolorées s’il y en a, sinon laissez-les et taillez les bases.
  • Ne faites pas de croix dans la base, cela pourrait favoriser la pénétration d’eau dans le chou et le rendre détrempé pendant la cuisson.
  • Ne faites pas tremper les germes avant de les cuire, ils n’en ont pas besoin. Rincez-les avant de les cuire et, si vous voulez les conserver prêts à l’emploi, mettez-les dans un sac ou un récipient réutilisable au réfrigérateur.

Cuisson

Étape 1

Versez les germes dans une casserole, ajoutez quelques centimètres d’eau et une pincée de sel. Il est préférable d’utiliser une grande casserole pour éviter que les germes ne s’entassent trop haut. Couvrez et portez l’eau à ébullition, puis laissez mijoter et laissez cuire avec le couvercle pendant 3 à 5 minutes selon la taille.

A découvrir également : Que se passe-t-il dans votre cerveau quand vous manquez de sommeil ?

Étape 2

Vérifiez à l’aide d’un couteau aiguisé si elles sont bien cuites. Si ce n’est pas le cas, faites cuire un peu plus longtemps et testez à nouveau.

Étape 3

Égouttez et versez les germes dans un bol. Servez avec une noisette de beurre, si vous le souhaitez.

A lire aussi : Le boom de l'assurance emprunteur

Autres façons de cuisiner les choux de Bruxelles

Choux de Bruxelles à la vapeur

Faites cuire les choux de Bruxelles coupés en deux dans un cuiseur vapeur placé au-dessus d’une casserole d’eau frémissante ou au micro-ondes pendant 5 minutes (plus longtemps si nécessaire). Assaisonnez et assaisonnez avec du beurre et un zeste d’orange si vous le souhaitez.

Choux de Bruxelles grillés

Mélangez les germes dans un peu d’huile et mettez-les dans un plat à four avec les lardons de bacon (ou enveloppez-les d’abord dans la pancetta). Faites-les rôtir à 200°C/gaz 6 pendant 20-30 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Choux de Bruxelles sautés

Faites cuire à la vapeur ou mijoter des germes entiers ou coupés en deux pendant 3 minutes, puis faites chauffer un peu d’huile dans un wok et faites-les sauter pendant 3-4 minutes jusqu’à ce qu’ils se colorent un peu. Assaisonnez. Vous pouvez également faire sauter des germes râpés de la même manière, ils cuisent rapidement, alors continuez à les déplacer dans le wok.

Choux de Bruxelles frits à la poêle

Faites chauffer de l’huile dans une grande poêle à feu moyen. Mettez-y les germes coupés en deux, côté coupé vers le bas, laissez-les grésiller pendant 5-10 minutes, en les soulevant toutes les quelques minutes pour voir s’ils sont bien dorés, puis arrosez-les de beurre, retournez-les et faites-les cuire pendant environ 10 minutes de plus jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés sur toute leur surface. Assaisonnez et saupoudrez de graines de sésame ou d’amandes effilées si vous le souhaitez.

Les bienfaits du chou de Bruxelles

Les choux de Bruxelles peuvent vous apporter des avantages particuliers en matière de réduction du cholestérol si vous les cuisinez à la vapeur. Les composants fibreux des choux de Bruxelles se lient plus facilement aux acides biliaires dans votre tube digestif lorsqu’ils sont cuits à la vapeur.

Lorsque ce processus de liaison a lieu, les acides biliaires sont plus facilement excrétés, ce qui entraîne une baisse du taux de cholestérol. Les choux de Bruxelles crus ont toujours un effet hypocholestérolémiant, mais pas autant que les choux de Bruxelles cuits à la vapeur.

Les choux de Bruxelles peuvent avoir des avantages uniques pour la santé dans le domaine de la protection de l’ADN. Une étude récente a montré une meilleure stabilité de l’ADN à l’intérieur de nos globules blancs après la consommation quotidienne de choux de Bruxelles à raison de 1,25 tasse.

Il est intéressant de noter que c’est la capacité de certains composés des choux de Bruxelles à bloquer l’activité des enzymes sulfotransférases qui, selon les chercheurs, est à l’origine de ces avantages en matière de protection de l’ADN.

La protection contre le cancer que nous apportent les choux de Bruxelles est en grande partie liée à quatre glucosinolates spécifiques que l’on trouve dans ce légume crucifère : la glucoraphanine, la glucobrassicine, la sinigrine et la gluconasturtiane. La recherche a montré que les choux de Bruxelles offrent ces composants préventifs du cancer dans une combinaison spéciale.

Les choux de Bruxelles ont été utilisés pour déterminer l’impact potentiel des légumes crucifères sur la fonction thyroïdienne. Dans une étude récente, un petit groupe d’adultes en bonne santé a consommé quotidiennement 5 onces de choux de Bruxelles pendant 4 semaines consécutives et n’a pas constaté d’impact indésirable sur leur fonction thyroïdienne.

Bien que des études de suivi soient nécessaires, cette étude met au moins un gros cachet d’approbation sur les choux de Bruxelles en tant qu’aliment qui peut fournir des avantages fantastiques pour la santé sans mettre la glande thyroïde en danger.

vous pourriez aussi aimer