Est-ce que les jeux vidéo violents influencent les enfants ?

Avec le développement de la technologie ainsi que l’expansion actuelle de la variété des jeux vidéo, une question pertinente doit se poser : est-ce que la violence des jeux vidéo influence les enfants ? C’est inquiétant de constater que plus de dix pour cent des parents ne prennent pas le temps de vérifier l’usage de l’ordinateur ou les jeux vidéo que leurs petits achètent.

Est-ce que les jeux sont vraiment violents ?

Sur les trente-trois jeux vidéo les plus populaires choisis par les enfants de quatre à huit ans, vingt-et-un d’entre eux comportent des scènes d’agressivité contre les femmes. Selon cette même étude, ces jeux contiennent aussi d’autres formes de violence, envers la police notamment. Indéniablement, c’est assez significatif, car c’est important de noter que l’industrie des jeux vidéo enregistre des ventes colossales chaque année. À l’instar des États-Unis qui sont l’un des plus grands producteurs mondiaux, c’est pas moins de neuf milliards d’euros annuels en chiffre d’affaires. De plus, les jeux vidéo les plus populaires s’avèrent toujours être ceux qui contiennent des actes de brutalité. En fait, c’est le genre de jeu qui rapporte le plus d’argent aux concepteurs de jeux. 

A lire aussi : Comment éduquer ses enfants autistes à la maison ?

Dans une étude récente réalisée par le docteur Vincent Mathews, ce dernier a remarqué que les fonctions cérébrales des personnes peuvent être altérées par un jeu vidéo violent. Apparemment, la recherche de ce professeur en radiologie à l’université de l’Indiana a bien abouti. Sélectionnés pour l’expérience, des adolescents ont présenté une activité accrue au niveau du cerveau après avoir joué à un jeu vidéo pendant seulement trente minutes. Plus particulièrement, c’est la partie du cerveau qui est impliquée dans l’éveil émotionnel. En outre, le chercheur a observé une diminution de l’activité dans certaines zones de l’encéphale associées à la maîtrise de soi. Cette étude est très importante, car cela prouve l’existence d’un lien entre l’activité cérébrale et le type de jeux vidéo. Bien que ce ne soit pas une preuve concluante pour dire que les jeux vidéo violents engendrent des enfants brutaux, cette première découverte ouvre certainement la voie à d’autres recherches nécessaires.

Au-delà de la réalité virtuelle

Les jeux vidéo ainsi que d’autres formes de médias violents sont une menace réelle pour les jeunes. En fait, ce type de divertissement peut contribuer à l’apparition d’un comportement agressif, à une désensibilisation à la violence, à des cauchemars ou à la peur d’être blessés par autrui. Entre outre, certains jeux vidéo permettent au joueur de pratiquer des actes de violence. Cette particularité s’avère être une très grande menace pour la santé ainsi que le bien-être du joueur. Des études ont révélé que les enfants qui jouent à ce genre de jeu présentent une baisse significative du comportement prosocial. Les chercheurs ont même distingué un accroissement des pensées agressives ainsi que des représailles violentes face à la provocation. D’après les relevés, une augmentation de treize à vingt-deux pour cent du comportement brutal des adolescents a été attribuée à la pratique de jeux vidéo. 

A voir aussi : Que se passe-t-il dans votre cerveau quand vous manquez de sommeil ?

Si ces jeux ne sont évidemment pas réels, ces derniers ont quand même un impact. En effet, l’enfant apprend en regardant. Et en attribuant des points à ceux qui commettent des actes violents sur d’autres personnes, certains jeux vidéo apprennent aux enfants que la violence est une solution efficace. En jouant à ce genre de divertissement, ces derniers mettent en scène des scénarios comportementaux qui leur permettent d’obtenir des résultats positifs grâce à la violence. En réalité, l’exposition à ces scénarios provoque des sentiments accrus d’hostilité. Aussi, cela crée des attentes que les autres se comportent de manière agressive, une baisse significative de l’empathie et une probabilité accrue d’interagir par la violence. 

Les jeux vidéo entraînent une dépendance 

D’autres études ont démontré que les jeux vidéo peuvent créer une forme de dépendance. Cela s’ajoute au problème, car non seulement les enfants joueront à des jeux vidéo violents, mais ceux-ci seront également exposés à cette brutalité pendant de longues périodes. Ce n’est plus un divertissement passager pour ces jeunes personnes, mais d’une véritable activité quotidienne indispensable. 

Soyez vigilant

Pour éviter des répercussions graves sur la santé des enfants, leurs parents doivent prêter attention au choix des jeux vidéo.

  • Contrôlez scrupuleusement le contenu du jeu avant de permettre aux enfants d’y jouer. 
  • Vérifiez les informations relatives à la classification des âges autorisées avant l’achat. 
  • Limitez les heures de jeu à moins d’une heure par jour. 

Les adultes doivent prendre conscience de ce problème et devraient toujours avoir le contrôle au sujet des activités de leurs enfants.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!