Le président Abinader fera entendre la voix du peuple dominicain au Sommet des Amériques

 

« La communauté internationale doit faire attention à Haïti, elle a déjà fait trop d’ateliers, ce qu’elle doit faire c’est agir par rapport à Haïti. La République dominicaine a déjà trop fait et a fait beaucoup pour Haïti, et la communauté internationale doit aller pacifier ce pays et nous parlerons et insisterons sur ce point », ont été les déclarations du président Luis Abinader à son arrivée à Los Angeles pour participer au Sommet des Amériques.

A voir aussi : Purple Punch : pourquoi faut-il cultiver cette espèce de cannabis

Le président de la République dominicaine, Luis Abinader, lors de son discours à l’Assemblée générale des Nations unies | Photo : Alejandra Alcubierre

Le président de la République dominicaine, Luis Abinader, malgré la consternation suscitée par l’assassinat d’Orlando Jorge Mera, ministre de l’environnement, a participé au Sommet des Amériques, démontrant ainsi sa responsabilité envers son peuple.

A lire également : Pourquoi ce poste vous intéresse-t-il exemple ?

M.Abinader a estimé qu’il se devait d’être présent à cet événement car il est pertinent par rapport à la situation à laquelle le peuple dominicain est confronté, en général, en raison de la crise internationale et aggravée par l’héritage de désordre, de négligence, de corruption et de non-respect des droits de l’homme du peuple dominicain.

La communauté internationale doit venir en aide au peuple haïtien

Le président dominicain n’a eu aucun mal à répondre à la première question qui lui a été posée sur l’immigration haïtienne. Il a abordé la question avec dignité, politique d’État, et avec la plus grande responsabilité et le plus grand engagement, affirmant ce qu’il souligne depuis un certain temps, à savoir « que la République dominicaine et le peuple dominicain ont fait et font beaucoup pour résoudre le désastre et la dictature démocratique du pays voisin ». Et aussi des actes de vandalisme humaniste qui, même depuis d’autres pays hors de l’île, touchent Haïti ». Il appartient donc à la communauté internationale, principalement aux États-Unis et à l’Union européenne, de résoudre cette injustice sociale, politique et humaine avec transparence et éthique. Le peuple dominicain a déjà sacrifié plus que ce que sa conscience exige en solidarité avec les Haïtiens.

La situation que connaît l’État haïtien n’est pas un problème de la République dominicaine, c’est un problème d’Haïti, c’est un problème de la communauté internationale. Tout comme de nombreux pays soutiennent l’Ukraine, pourquoi ne pas également soutenir l’ordre, la démocratie et la stabilité du peuple haïtien, qui a tant de problèmes et qui apporte également tant de problèmes à l’État dominicain ?

Abinader abordera la question des migrations et de la situation haïtienne lors du sommet, avec les critères de solidarité et d’humanisme de l’État. C’est ici que se manifestera le nouveau style de gouvernement qui a caractérisé le président dominicain.

vous pourriez aussi aimer