Les conseils pour réussir sa lettre de motivation en anglais

Etes-vous attiré par un poste en anglais annoncé par une entreprise ? Souhaiteriez-vous bien rédiger une bonne lettre de motivation pour convaincre votre recruteur ? N’ayez crainte car en suivant les conseils évoqués dans cet article, vous pouvez réussir à rédiger votre lettre de motivation en anglais et décrocher le poste de vos rêves. C’est parti !

A voir aussi : Tout ce qu'il faut savoir sur la sécurité informatique en entreprise

Respectez la règle des 25 mots par phrase

Lorsque les Français écrivent, ils ne savent plus où s’arrêter. Ils allongent les phrases, encore et encore,…« Soyez plus direct, plus simple et donc plus court en anglais », recommande Christina Rebuffet.  On ne suit plus le fil de l’idée lorsqu’une même phrase dépasse les 25 mots d’après les Anglo-saxons. Par conséquent, lorsque vous écrivez, il est important de faire le décompte.

Généralement, une lettre de motivation ne doit pas dépasser une page. C’est le cas des Français mais cela est aussi votre cas lorsque vous rédigez une lettre de motivation en anglais. De plus, la langue de Shakespeare se veut déjà plus courte. Selon les statistiques d’inter-contact, il n’y a qu’en moyenne 700 mots en anglais en traduisant un texte français de 800 mots. Par conséquent, donnez de l’air à vos textes et évitez les paragraphes trop longs.

A voir aussi : Certification CompTIA Security+ | Certifications informatiques CompTIA SY0-601

Si vous cherchez un exemple de lettre de motivation en anglais, consultez le site onlinecv.fr !

Structurez votre cover letter comme un pitch

Votre lettre de motivation en anglais ressemble un peu à un pitch. Il faut éviter d’employer des phrases toutes faites du type : « Votre annonce a retenu toute mon attention ». De plus, Christina Rebuffet confirme : « Les Anglais détestent ces généralités encore plus que les Français».

Débutez donc par la précision du poste que vous allez viser. Ensuite, essayez de convaincre le recruteur en lâchant aussitôt votre principal atout. Cela pourrait être une expérience particulière par rapport à vos compétiteurs ou le nom d’une personne qui vous a conseillé pour le poste.

Côté structure, découpez votre discours en 3 paragraphes minimum

Dans le premier paragraphe :

  • Expliquez qui vous êtes ?
  • Pourquoi vous postulez à ce poste ?
  • Qu’est-ce qui vous motive dans cet emploi ?
  • Pourquoi votre profil mérite toute l’attention du recruteur ?

Dans le deuxième paragraphe:

  • Mettez vos expériences en avant,
  • Parlez de vous : vos qualifications, les résultats concrets obtenus (chiffres à l’appui s’ils sont pertinents),
  • Expliquez ce que vous pourrez apporter à l’entreprise.

Dans le troisième paragraphe:

  • Donnez envie à votre interlocuteur de vous rencontrer de nouveau,
  • Terminez par la formule de politesse consacrée.

Les formules de politesse pour débuter et conclure votre lettre de motivation

Les formules de politesse traditionnelles sont toujours efficaces pour commencer et conclure une cover letter. Vous n’avez pas besoin de réinventer concernant ce point.

Commencez par « Dear Mrs Brown »et Terminez par « Yours Sincerely » si vous connaissez l’identité de l’interlocuteur. Débutez par « Dear Sir or Madam » et finissez par « Yours faithfully or Best regards » si vous ne connaissez pas son identité.

Ne la jouez pas trop “natif”, restez sur un anglais professionnel

Postuler à une annonce en anglais ne veut pas dire que votre niveau linguistique doit être obligatoirement comme celui d’un écrivain d’Outre-Manche. De plus, on ne vous embauche pas pour l’écriture d’un roman. Selon Christina Rebuffet, vous devez vous adapter à votre cible.

Vous n’êtes pas forcé d’avoir un haut niveau en langue lorsque vous postulez en anglais pour une start-up berlinoise par exemple. Par ailleurs, on vous déconseille de vous passer pour un anglophone natif. Evitez également de placer des petites phrases percutantes seulement comprises par un anglo-saxon. Restez sur un anglais professionnel, universel et simple !

Entre l’anglais britannique ou l’anglais américain peu importe, mais ne mélangez pas les deux dans le même texte

Si vous employez des termes américains dans une lettre de motivation anglaise, personne ne sera choqué. Par contre, tout au long d’une même lettre, il faut que vous restiez cohérent. En faisant cela, vous évitez la création d’une confusion dans votre propos.

Faites-vous relire

Il est également essentiel de faire relire votre lettre de motivation par un anglophone ou une personne qui maîtrise mieux l’anglais que votre recruteur. Notez qu’une cover letter demande une maîtrise du « jargon professionnel » dans la langue de Shakespeare. En outre, elle nécessite la surveillance des fautes de ponctuation, de grammaire ou d’orthographe.

Respectez quelques détails de mise en page

Lorsque vous postulez au Royaume-Uni, évitez de calquer la mise en page française. Concernant vos coordonnées (nom, prénom, téléphone, adresse e-mail), elles devront se placer en haut à droite et non haut à gauche (comme en France).

Sachez qu’il n’est pas obligatoire de mettre votre âge, votre date de naissance ou votre ville de résidence dans tous les pays anglo-saxons. En effet, celles-ci sont considérées comme des informations discriminatoires et privées. Enfin, ajoutez un indicatif pays devant votre numéro téléphone.

vous pourriez aussi aimer