La marinière : ce que les bretons ont offert au monde !

La région de la Bretagne a donné une part de son patrimoine culturel au reste de l’Hexagone. De nombreuses spécialités bretonnes ont également traversé les terres et les océans pour devenir des incontournables dans d’autres contrées et d’autres cultures. Ces spécialités ont été si bien assimilées qu’on en oublie leurs origines bretonnes. Voici quelques piqûres de rappel sur ce que le monde doit aux Bretons.

Le luxe hérité de la mode bretonne

Lire également : Comment bien choisir son bracelet ?

S’il y a un domaine où la culture bretonne a une empreinte indélébile, c’est bien le monde de la mode. Même si personne ou presque ne porte plus les costumes de cérémonie qui ont fait la renommée des pays de la péninsule armoricaine, force est de constater que quelques codes vestimentaires anciens restent parfaitement identifiables à travers les modèles contemporains tant et maintes fois revisités et adaptés.

L’art de la broderie est un art qui date du XIXe siècle. De nombreuses versions de la broderie bretonne ont vu le jour après l’année 1800. Si une partie de ces broderies se sont inspirées des motifs floraux de la mode parisienne de l’époque, d’autres sont particulièrement typiques. On parle de broderies et de motifs régionaux reprenant des motifs comme le cœur, le soleil, la chaîne de vie ou encore la fougère. Brodés au fil de soie, en or ou en perles, ces motifs décorent désormais les robes et les costumes les plus prestigieux.

A lire aussi : Bijoux précieux : les critères du luxe

Les vêtements à la mode provenant des marins bretons

La péninsule armoricaine étant un pays particulièrement tourné vers la mer, les spécialités de la région qui se sont le plus exportées sont presque toutes liées aux marins et leurs créations. Ces vêtements figurent actuellement parmi les tenues de mode les plus incontournables. Ils sont appréciés pour leur simplicité et leur extrême versatilité.

L’internationale marinière bretonne

La culture bretonne est fortement liée à la mer. À une époque, la marine française était même composée en grande partie de ressortissants bretons. À peu près à cette même époque, la marinière – ce t-shirt à rayures bleues et blanches dont le nombre et la proportion sont strictement codifiés – a vu le jour. Si c’est Coco Chanel qui a lancé la mode de la marinière dans sa collection « Jersey » de 1916, les origines de ce vêtement emblématique et indémodable reviennent aux marins bretons. L’histoire de la marinière bretonne est jalonnée d’anecdotes passionnantes.

Le ciré jaune des pêcheurs bretons

Comme la marinière bretonne qui ne comporte forcément plus la couleur bleu ou blanc, le ciré jaune n’est plus ce manteau imperméable léger tout en jaune. Avec le temps, le ciré breton s’est adapté avec les nouveaux codes vestimentaires et les nouveaux designs. Désormais, vous pouvez reconnaître le ciré breton ou le ciré marin, s’il n’est pas jaune, par sa doublure en tissu marinière. Comme la marinière bretonne, le ciré marin se décline en de nombreux modèles et peut être porté par petits et grands sans distinction de sexe.

La vareuse : une autre tenue inspirée des marins bretons

L’origine de la vareuse remonte à l’époque où les marins bretons l’ont fabriqué avec des voiles de bateaux hors d’usage. Cette blouse courte très typique est actuellement très prisée aussi bien dans les garde-robes féminines que masculines. La vareuse est la tenue que l’on enfile dès qu’il fait un peu frais ou dès que le soleil vient à se coucher. Typiquement marine, la vareuse séduit pourtant la mode urbaine et s’associe savamment avec les accessoires de tenues casual et décontractés.

Spécialités gustatives de la Bretagne : de la crêpe à l’andouille de Guéméné

En préparant vos crêpes, ayez une petite pensée pour la Bretagne. Les recettes de la crêpe proviennent de cette région de la France. On parle de recettes parce qu’il y a plusieurs versions de la crêpe bretonne. Quand on parle de la Bretagne, impossible de ne pas mentionner sa célèbre galette de sarrasin. Par ailleurs, il est à noter que les Bretons tiennent à ce que l’on distingue parfaitement les crêpes et les galettes.

Parmi les recettes culinaires bretonnes les plus démocratisées à travers le monde, on retrouve le Kouign-amann et le caramel au beurre salé. Par ailleurs, notez que le beurre salé entre dans de nombreuses autres recettes typiques de la région bretonne. Ce type de beurre entre dans la confection de plusieurs gâteaux et biscuits bretons. Bien sûr, toutes ces recettes et tous ces plats sont également revisités.

Dans le domaine de la charcuterie, il est impossible de ne pas reconnaître l’andouille de Guéméné. Cette charcuterie à base de gros intestins de porc fumés au feu de hêtre a des saveurs et des arômes très authentiques qui se reconnaissent entre mille. Enfin, si vous aimez le cidre et certains de ces produits dérivés, sachez que ces boissons ont également des origines bretonnes.

vous pourriez aussi aimer