Nébulisation : un traitement efficace contre l’asthme et la BPCO

Les personnes souffrant d’une maladie respiratoire connaissent peut-être déjà la nébulisation. La nébulisation est en effet un procédé qui consiste à transformer un médicament liquide en un aérosol. L’inhalation du produit permet d’être traité plus rapidement qu’avec un médicament pris par voie orale. Comment fonctionne exactement la nébulisation et à qui est-elle destinée ? Cet article vous explique ce qu’il faut savoir sur le sujet.

La nébulisation : définition

La nébulisation est une technique médicale qui consiste à transformer un médicament liquide en un aérosol, c’est-à-dire en de très fines particules qui peuvent être inhalées directement dans les poumons. Cela permet de prendre des médicaments directement dans les voies respiratoires, où ils peuvent agir plus rapidement et plus efficacement que s’ils étaient pris par voie orale. Il existe 3 types de systèmes de nébulisation ; le nébuliseur pneumatique, le nébuliseur à ultrasons et le nébuliseur à tamis vibrant.

A découvrir également : Quels sont les principaux vasodilatateurs connus ?

La nébulisation est souvent utilisée pour traiter les maladies respiratoires telles que l’asthme, la BPCO, la bronchite, la pneumonie ou encore la mucoviscidose. Elle peut également être utilisée pour hydrater les voies respiratoires.

Pour réaliser la nébulisation, un dispositif appelé nébuliseur est utilisé. Le nébuliseur convertit le liquide médicamenteux en un aérosol, qui est ensuite inhalé à travers un masque facial ou un embout buccal. La durée de la nébulisation dépend du type de médicament et du nébuliseur utilisé.

Lire également : Le curcuma pour booster vos articulations

A qui est destiné la nébulisation ?

L’asthme

Les personnes souffrant d’asthme sévère ou chronique ont un avantage à utiliser un nébuliseur. Parfois les inhalateurs ou l’aérosol-doseur ne conviennent pas, le nébuliseur apparait alors comme une solution pour prendre un traitement de corticoïdes ou bronchodilatateurs. Les symptômes diminuent et les crises sont moins fréquentes.

La broncho-pneumopathie chronique obstructive

Appelée aussi BPCO, cette maladie pulmonaire empêche l’air de circuler normalement dans les poumons. Le malade a de la toux, des essoufflements et des bronchites de façon chronique. Dans les cas où la maladie est sévère et que l’utilisation d’un aérosol-doseur (ou autre forme) est compliquée, le médecin peut conseiller d’utiliser un nébuliseur. Pour traiter la BPCO, la nébulisation est intéressante car elle est un moyen de gérer les symptômes et de diminuer là aussi les crises, et donc les potentielles complications. La nébulisation permet en plus de combiner plusieurs médicaments (bêta-agonistes, corticostéroïdes ou anticholinergiques).

Bien entretenir son nébuliseur

Il est important de bien entretenir un nébuliseur afin qu’il fonctionne de manière efficace et pour éviter les infections pulmonaires. Prenez soin de nettoyer votre nébuliseur après chaque utilisation en le démontant et en lavant toutes les pièces avec de l’eau chaude et du savon. Rincez soigneusement toutes les pièces et laissez-les sécher à l’air libre. Ne séchez pas les pièces avec un chiffon, car cela pourrait déposer des germes.

Ensuite, sachez également que votre nébuliseur et ses accessoires (embout buccal ou masque facial) doivent être remplacés régulièrement. Vérifiez les instructions de votre professionnel de santé ou du fabricant pour savoir quand remplacer votre nébuliseur.

L’utilisation d’eau distillée est conseillée. L’eau du robinet peut contenir des minéraux qui peuvent obstruer votre nébuliseur.

Enfin, ne partagez pas votre nébuliseur avec d’autres personnes, car cela peut causer la transmission de germes et d’infections. Rangez-le correctement dans un endroit propre et sec, à l’abri de la poussière et des germes.

 

vous pourriez aussi aimer
404 Not Found

404 Not Found


nginx/1.18.0