Quand le covoiturage se met au service des femmes

Si le covoiturage est désormais bien ancré dans les habitudes des Français, il n’en demeure pas moins que les femmes craignent toujours de se faire agresser, notamment lorsqu’elles ne transportent que des hommes ou qu’elles voyagent parmi ces derniers. Pour leur apporter davantage de sécurité, une application de covoiturage urbain a mis en place un réseau afin que les femmes puissent uniquement se transporter entre elles.

Le covoiturage au féminin pour une meilleure sécurité 

Les agressions à l’endroit des femmes ne cessent de se multiplier partout en France et le secteur des transports n’en est pas épargné, bien au contraire. Pour que les femmes puissent désormais covoiturer en toute sécurité, elles peuvent compter sur une solution proposée par la startup Citygo

A lire aussi : Comment dépanner les carburateurs Keihin ?

Celle-ci permet de voyager uniquement entre conductrices et passagères. Les hommes ne sont pas autorisés à prendre les véhicules qui sont exclusivement dédiés aux femmes, ce qui garantit une meilleure sécurité à bord des véhicules.

Non pas que les hommes soient stigmatisés, mais cette option évite qu’une femme ne se retrouve seule avec un ou plusieurs hommes. La nuit particulièrement, le risque est bien trop grand pour ne pas penser à la sécurité des usagères.

A voir aussi : Nissan Micra : quel modèle choisir en 2020 ?

Un réseau de covoitureurs et de passagères pour les déplacements urbains

Le service de voiturage réservé aux femmes est l’astuce maligne pour trouver des trajets pour aller au travail, prendre part à ses loisirs ou encore organiser des sorties entre filles. 

En plus de pouvoir rassurer les femmes déjà victimes de harcèlement ou d’agressions dans les transports, cette application de covoiturage incite les plus réticentes d’entre elles à recourir à un moyen de locomotion économique et plus écologique.

Miser sur la bonne application de covoiturage urbain permet de se déplacer en toute simplicité, en évitant les tracasseries liées aux transports en commun (bouchons, retard, coûts élevés, etc.). Pour les courtes (inférieures à 10 km), moyennes (10 à 30 km) et grandes distances (30 à 70 km), le covoiturage entre femmes permet de sortir de l’enclavement des zones périurbaines. 

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!