Quelles primes pour mes travaux de rénovation ?

En 2021, entreprendre des travaux de rénovation peut s’avérer très avantageux s’ils permettent d’améliorer le rendement énergétique de votre logement. Dans ce cas, vous pourrez en effet bénéficier de primes à l’investissement et autres aides financières pour alléger votre budget. Nous allons vous les présenter ici.

Le dispositif MaPrimeRenov’

MaPrimeRénov’ est une prime assez récente puisqu’elle a fait son apparition le 1er janvier 2020. Il s’agit d’une aide publique distribuée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) résultant d’une fusion entre le dispositif “Habiter mieux agilité” et le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Son montant varie selon deux principaux facteurs :

A lire en complément : Aménager son jardin en automne : pourquoi contacter un paysagiste ?

  • Les revenus du demandeur, pouvant être classés en 4 catégories allant de très modeste à aisé. Un code couleur est attribué pour chaque profil (Bleu, Jaune, Violet et Rose). Plus les revenus sont faibles, plus le montant de l’aide sera élevé.
  • La nature des travaux de rénovation et le gain écologique qu’ils permettent d’obtenir au sein du logement. Des bonifications peuvent également être attribuées dans certains cas, comme par exemple le bonus bâtiment basse consommation qui récompense l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A.

Depuis le 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ est disponible pour tous les propriétaires et copropriétaires, qu’ils soient habitants ou bailleurs du logement. La principale condition est que ce dernier doit être occupé en tant que résidence principale.

Une charpente

A lire aussi : Frigo : quelle température choisir ?

Les primes CEE

Dans le cadre du plan de transition énergétique organisé par l’Etat, les fournisseurs d’énergie ont l’obligation d’inciter leurs clients à faire des économies d’énergie. Les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) ont ainsi été introduits en tant que moyen de justifier ces engagements. Vous pouvez donc obtenir une aide CEE auprès de votre fournisseur d’énergie pour vos travaux de rénovation, souvent distribuée sous forme de prime. Elle peut également prendre la forme d’un prêt à taux bonifié, d’un diagnostic énergétique ou encore d’une mise en relation avec un réseau d’artisans. Pour en bénéficier, les travaux doivent être effectués par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). La prime CEE est accessible aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires d’une résidence principale ou secondaire, et peut être cumulée avec d’autres aides comme le dispositif MaPrimeRénov’. Toutefois, les conditions d’éligibilité et les travaux concernés différent selon chaque entreprise de fourniture d’énergie. Pour choisir le meilleur fournisseur, vous pouvez consulter Hello Watt le conseiller énergie.

Les primes coup de pouce économies d’énergie

Cette autre forme de Prime Travaux est proposée par les entreprises signataires de la charte “Coup de pouce économies d’énergie”, à savoir principalement les fournisseurs d’énergie. Il s’agit d’une aide temporaire qui est pour l’instant disponible jusqu’au 31 décembre 2021. Tous les ménages peuvent y prétendre, mais ce sont avant tout aux ménages en situation de précarité énergétique qui en sont la cible. Deux types de primes sont disponibles :

  • La prime coup de pouce chauffage, avec notamment le remplacement des chaudières à gaz, fioul ou charbon par un système utilisant des énergies renouvelables comme la pompe à chaleur.
  • La prime coup de pouce isolation, concernant comme son nom l’indique les travaux d’isolation.

Le montant de la prime varie selon les revenus du demandeur et le type de travaux. Elle est cumulable avec le dispositif MaPrimeRénov’, mais pas avec les aides CEE. Notez pour finir qu’ici encore, les travaux doivent être effectués par un professionnel RGE.

Les autres aides pour les travaux de rénovation

De nombreuses aides financières sont aujourd’hui proposées pour financer des travaux de rénovation énergétique, parfois sous d’autres formes qu’une prime à l’investissement. Parmi elles, on distingue notamment :

  • L’aide “Habiter mieux sérénité”, un autre dispositif mis en place par l’Anah qui concerne exclusivement les ménages aux revenus modestes et très modestes.
  • Le chèque énergie, distribué une fois par an pour aider les personnes aux revenus modestes à payer leurs factures d’énergie.
  • La TVA à 5,5% pour l’achat d’équipements et de services concernant certains travaux de rénovation énergétique.
  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), permettant de financer des travaux de rénovation énergétique sans payer d’intérêts et sans faire d’avance de trésorerie.
  • Une échelle

N’hésitez donc pas à vous renseigner davantage sur les primes et autres aides financières accessibles selon votre situation personnelle et les travaux de rénovation que vous souhaitez entreprendre. Il y a de belles économies à faire !

vous pourriez aussi aimer