Comment connaitre la classification d’un coffre-fort ?

Lorsqu’on décide de se doter d’un coffre-fort, c’est tout d’abord par mesure de précautions. De ce fait, il est important de se familiariser avec les normes liées à l’instrument. Ces dernières se font ranger suivant le type de classe auxquelles elles appartiennent. Mais une question revient assez souvent. Comment faire pour déterminer la classification d’un coffre-fort ? Découvrons les moyens donnant accès a l’identification de la classe d’un coffre-fort.

Le niveau et le montant des valeurs assurables

Les coffres forts avant leur classification subissent des tests de conformités au préalable. Une fois que satisfaction est reçu suite à ces tests, celles qui respectent les normes se voient attribuées un numéro de classement. Celui-ci, se situant entre 0 et 5 déterminer leur appartenance à un niveau de sécurité, en fonction de leur montant assurable. C’est alors à base de cette classification indicative que les compagnies d’assurances définiront le montant des garanties.

A lire aussi : Comment trouver un emploi dans l’intérim

De ce fait, la reconnaissance de la classe d’un coffre-fort peut se faire facilement grâce au montant de sa valeur assurable. On obtient donc une classification avec les montants assurables qui suivent :

  • Les classes S1 et S2 ne disposent d’aucune valeur assurable. Il est vrai que ces classes allemandes ne sont pas reconnues par les assurances, mais elles constituent un réel gage de qualité pour la protection anti-vol de votre coffre-fort.
  • La classe 0 quant à elle est assurable de 8000 €.
  • La classe 1 est assurable de 25000 €.
  • La classe 2 est assurable à son tour de 35000 €.
  • La classe 3 est assurable de 55000 €.
  • La classe 4, elle, est assurable de 110000 €.
  • La classe 5 pour finir est assurable de 200000 €.

Avec ces montants, vous pourrez déterminer facilement la classe de votre coffre-fort. En plus, il vous faut savoir sue pour être assurable, votre coffre-fort doit être fixé au sol sur une dalle béton à partir du moment où il pèse moins de 500 kg.

A voir aussi : Comment choisir le matériau pour la plaque professionnelle ?

Les normes contre les effractions

Pour des biens de valeur plus importante et dans l’optique d’avoir la possibilité d’être indemnisé en cas de sinistres, il vous fait absolument opter pour des modèles optimisés et des coffres homologués.  Celles-ci doivent donc répondre à des normes strictes dont celles de l’effraction.

Suite à la série de tests que subissent les coffres en laboratoire, l’on fixe des normes concernant chaque classe de coffre. Celles-ci sont destinées à faire protéger vos coffres des différentes effractions qu’elles peuvent subir.

Ainsi, lorsqu’un coffre se retrouve dans la norme anti-vol EN 14450 elle est soit de la classe S1 ou de la classe S2. Par contre, avec la norme 1143-1, on est en face des classes allant de 0 à 5. Avec ces normes, vous vous retrouvez en face de différents niveaux de protection, en fonction du temps et des outils utilisés pour l’ouverture du coffre. Ils sont aussi fonction de la résistance à l’arrachement et au descellement.

Pour conclure, il faut savoir que le principal élément pour reconnaitre la classification d’un coffre-fort c’est sa valeur d’assurance et aussi la norme protectrice à laquelle elle appartient.

vous pourriez aussi aimer