Comment devenir consultant sirh ?

Le consultant SIRH est un référent sur les systèmes d’information d’une entreprise. Ce dernier se charge de faire le lien entre les besoins au niveau de la DRH en matière de système d’information et la DSI chargée de gérer la maîtrise d’œuvre. Cela permet l’automatisation de certaines tâches en matière de gestion RH. Comment est-ce qu’on devient consultant SIRH ?

Les activités principales d’un consultant SIRH

Le consultant SIRH a à sa charge plusieurs activités. Il est chargé d’analyser les besoins de l’entreprise pour laquelle il travaille. À cet effet, le SIRH formalise les besoins de la direction des ressources humaines en matière de système d’information. Ensuite, il priorise les projets selon les besoins et la ligne directrice donnée par la direction générale et il les cadre et mène une analyse sur le retour sur investissement attendu. Il est en outre en charge de la rédaction des cahiers de charge.

A lire en complément : Se renseigner auprès d'un spécialiste pour les travaux de copropriété

L’autre grande activité d’un consultant SIRH, c’est qu’il est chargé de réaliser le pilotage du déploiement en interne. Il s’occupe aussi de suivre la mise en œuvre des projets retenus. Un suivi qui s’étend au niveau de la communication du projet aux équipes RH qui sont concernées, de l’animation des réunions de cadrage ainsi que des réunions du comité de pilotage. Le consultant SIRH met en œuvre des plans de test fonctionnels et administre les systèmes. Enfin, il se charge de formaliser les procédures.

De même, le consultant SIRH offre son assistance aux utilisateurs. Il les forme surtout en gestion de paie, leur assure une assistance auprès de l’ensemble des interlocuteurs RH et rédige des supports de formation. Vous aurez donc constaté que tout ceci nécessite d’avoir plusieurs compétences.

A lire également : Pourquoi imprimer ses propres enveloppes commerciales?

Le profil d’un consultant SIRH

Pour réaliser toutes les tâches mentionnées ci-haut et atteindre tous ses objectifs, le consultant SIRH doit avoir un certain niveau de compétence. Ainsi, ce dernier devra avoir un niveau Bac+5 dans deux grandes filières de formation. Il lui faut un master en ressources humaines en plus d’un Master en informatique encore appelé le Master MIAGE, méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises. Au-delà de tout cela, le consultant SIRH doit avoir fait une école d’ingénieur.

Par ailleurs, il faut ajouter qu’il est nécessaire d’avoir une expérience de plus de cinq années pour un poste de responsable SIRH. Toutefois, il est possible de commencer en tant que chef de projet. Le consultant SIRH doit avoir également plusieurs années d’expérience en ce qui concerne la gestion d’ERP ou d’outils RH. Cela est un passage obligé.

En matière de compétences techniques, le consultant SIRH doit avoir une bonne maîtrise des paies, de leur paramétrage ainsi que des règles de paie. Il doit avoir une excellente connaissance de l’informatique et des compétences riches en matière de gestion de projet. En ce qui concerne les aptitudes professionnelles, le consultant SIRH doit être assez mobile dans le cas d’un métier tourné vers l’international. Il doit avoir le sens de l’organisation pour gérer des projets transverses. Le consultant SIRH doit aussi être suffisamment organisé pour la gestion de projets transverses et avoir un excellent relationnel avec une très bonne capacité à travailler en équipe.

Pourquoi mettre en place une Base de données économiques et sociales ?

La base de données économiques et sociales est une obligation nécessaire pour les entreprises qui franchissent le seuil des 50 salariés. En effet, avec 50 salariés, les chefs d’entreprise ont besoin de représentants du personnel, des syndicats. C’est pourquoi, il y a quelques modifications à envisager sur la structuration de l’entreprise. En outre, il faudra ouvrir les données à des représentants du personnel qui sont désignés par les salariés. 

Cette configuration de la base de données est nécessaire pour transmettre de nombreuses données aux représentants des salariés conformément à la loi. Pour éviter de se perdre avec une base de données complexes, il existe des outils dit BDSE. C’est un logiciel performant et spécialisé qui permet de centraliser toutes les données : salaires, chiffre d’affaires, charges et dépenses de l’entreprise, transfert de capitaux.

Depuis l’URL ci-contre : https://www.bdes-online.fr/ les chefs d’entreprise ont une solution clef en main pour mettre en place une centralisation de toutes les données. Pour le RH, c’est une solution rapide et de qualité pour garantir une excellente gestion des données. Avec la mise en place d’un CSE, ce sont les représentants du personnel qui pilotent cette base de données en lien avec les dirigeants.

La BDSE est un outil qui permet aux membres du CSE de faire le point sur les données mensuelles de l’entreprise entre les rentrées et les sorties de capitaux. Le BSE permet une gestion très pratique de l’ensemble des indicateurs de l’entreprise. En outre, et au regard de la loi, la base de données est une plateforme qui reste ouverte pour le CSE mais également pour l’inspection du travail.

La mise en place de cette plateforme est une valeur ajoutée supplémentaire pour administrer la gestion de l’entreprise tout au long de l’année.

vous pourriez aussi aimer