Diagnostic immobilier : comment vous y prendre ?

Avant la vente ou la location d’un logement, celui-ci doit faire l’objet de nombreux diagnostics qui présentent son état général. Ces documents sont rassemblés dans le dossier de diagnostics techniques (DDT). Les professionnels de l’immobilier maitrisent parfaitement sa composition, mais ce n’est pas toujours évident pour les particuliers. Découvrez l’essentiel à savoir sur les diagnostics immobiliers obligatoires en France.

Faites réaliser un diagnostic immobilier au meilleur prix

Le prix d’un diagnostic immobilier dépend le plus souvent du professionnel qui effectue cette tâche. En France, les diagnostiqueurs sont libres de fixer leurs tarifs. Les prix pratiqués par les entreprises de ce secteur sont néanmoins basés sur certains critères dont les principaux sont :

A voir aussi : Pourquoi faire construire une maison clé sur porte

  • le type de bien immobilier,
  • la date de construction,
  • les équipements utilisés,
  • la zone géographique,
  • les tarifs du prestataire.

Le budget à prévoir pour la réalisation des diagnostics immobiliers ne sera pas le même qu’il s’agisse d’une villa, d’un appartement meublé ou d’un local vide. Le montant facturé est lié à l’importance de l’intervention et donc au nombre de pièces de l’habitation et la surface en mètre carré à diagnostiquer. Dans une maison, le diagnostiqueur doit souvent analyser des pièces supplémentaires comme la cave, les combles, le garage, le sous-sol, la véranda, etc. Tout cela fait augmenter le prix de la prestation.

Le nombre et les diagnostics à réaliser ne sont pas les mêmes pour une construction ancienne ou récente. La présence et l’ancienneté d’installations de gaz, d’électricité ou autres équipements peuvent aussi affecter le budget final. Dans certaines zones géographiques, des études supplémentaires seront exigées comme le diagnostic termites, entre autres. Les frais de déplacement sont aussi relativement importants pour une intervention hors des grandes villes. Un diagnostiqueur peut aussi facturer davantage sa prestation en raison d’un manque de concurrence dans la localité concernée. Les grilles tarifaires varient ainsi d’un cabinet d’expertise à un autre et de leur mode de fonctionnement.

A lire également : Colocation : bien choisir son assurance habitation

Pour obtenir les meilleurs tarifs, il est important de comparer les prix d’un diagnostic immobilier d’une entreprise à une autre. N’hésitez pas à demander des devis aux diagnostiqueurs pour choisir le plus abordable, tout en vous assurant de son expertise (certification et qualité de prestation). Pour faire baisser les prix, vous pouvez aussi commander un pack de diagnostics immobiliers auprès de la même entreprise. Vous payerez bien moins qu’en faisant réaliser toutes les études individuellement.

Les différents diagnostics immobiliers

Les diagnostics immobiliers permettent d’informer l’acheteur ou le locataire sur certaines caractéristiques du bien qu’il projette acquérir ou louer. Voici les principales études obligatoires à réaliser.

Diagnostic loi Carrez

C’est un diagnostic de métrage qui aide à mesurer avec précision la superficie, la surface, d’un logement dont la hauteur est d’au moins 1,80 m. Certains endroits ne sont pas pris en compte comme le balcon, le garage, la terrasse, la cave, etc. Le contrôle est obligatoire seulement pour la vente d’un appartement ou une maison en copropriété, pour les lots de copropriété d’immeubles d’habitation ou d’usage commercial.

Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Offrant la possibilité de vérifier le besoin énergétique, le DPE est une analyse technique des matériaux du logement, de l’isolation, du système de chauffage et d’eau chaude. Il s’agit de calculer le nombre de kWh d’énergie primaire par m² et par an consommés.

Constat de risque d’exposition au plomb

Le diagnostic plomb est indispensable pour tous les logements qui sont dans un immeuble d’habitation dont la date de construction précède le 1er janvier 1949. La validité des résultats est d’un an lorsque le seuil réglementaire est franchi. En cas de totale absence, ce diagnostic a une durée de vie illimitée.

État d’amiante

La présence ou l’absence d’amiante doit être vérifiée dans les parties collectives et privatives des copropriétés. C’est un diagnostic obligatoire pour tous les immeubles dont le permis de construire est obtenu avant le 1er juillet 1997. La durée de vie est illimitée pour toute analyse réalisée à partir du 1er janvier 2013. En cas de date antérieure, une nouvelle analyse est requise.

État relatif à la présence de termites

Valable seulement pour 6 mois, le diagnostic termites est obligatoire pour tout logement se trouvant dans une zone concernée par un arrêté préfectoral au sujet des risques de présence des termites.

État de l’installation intérieure de gaz

Si votre bien immobilier est doté d’une installation de gaz naturel datant de plus de 15 ans, vous êtes dans l’obligation de fournir un diagnostic gaz. Vous obtenez alors un certificat valable pendant 2 ans, qui prouve la sécurité du bâtiment.

État de l’installation intérieure d’électricité

Comme pour le gaz, le diagnostic électricité est nécessaire pour tout appartement ou maison construite il y a plus de 15 ans. Le certificat de conformité est également valable durant 3 ans.

État de l’installation d’assainissement non collectif

Ce diagnostic concerne les maisons qui ne sont pas raccordées au tout-à-l’égout. C’est un contrôle qui permet de s’assurer de la conformité du système de collecte des eaux usées installée.

État des risques et pollutions

Cette étude offre la possibilité d’informer le futur propriétaire ou locataire des risques et pollutions auxquels le logement est exposé. Il peut s’agir de risques naturels, sismiques, miniers, technologiques, radon, etc. Un diagnostic état des risques et pollutions valable doit avoir moins de 6 mois. La liste des communes concernées est fixée par arrêté préfectoral.

Diagnostic Bruit

Le diagnostic bruit ou l’état des nuisances sonores aériennes est obligatoire pour la vente ou location d’un logement situé dans une zone d’exposition au bruit d’aéroport.

diagnostics immobiliers obligatoires

Pourquoi faire un diagnostic immobilier ?

En dehors de la réglementation, réaliser un diagnostic immobilier permet d’assurer la sécurité des habitants d’un bâtiment donné. Le dossier de diagnostics technique (DDT) regroupe différentes études qui renseignent sur son état général. On analyse l’usure des équipements et installations ainsi que la présence ou non de substances à risque pour la santé. Autrefois, le plomb et l’amiante étaient utilisés dans les peintures et autres matériaux de construction, mais ils ont été interdits depuis, car nocifs pour la santé.

La présence de termites et autres parasites peut être signe d’une menace importante pour la solidité des fondations du bien immobilier. En rongeant les matériaux, les insectes peuvent provoquer à terme l’effondrement du logement.

Le diagnostic immobilier aide donc à rassurer aussi bien le propriétaire que l’acheteur ou le locataire. Le premier dispose de toutes les informations nécessaires pour connaitre l’état de son bien et le transmettre avant toute transaction. À la fin de l’expertise, il peut désormais procéder à une estimation plus réaliste de sa valeur et des éventuels travaux qui ajouteraient une plus-value. De la même façon, le prochain acquéreur a tous les renseignements concernant son futur achat.

Après avoir pris connaissance des résultats indiqués dans le DDT fourni par le vendeur, l’acheteur peut décider de faire réaliser une nouvelle expertise pour comparer. Tous ces diagnostics permettent de sécuriser la transaction immobilière et il n’est pas rare que l’on s’appuie dessus en cas de litiges. Vous devez donc les faire réaliser par un diagnostiqueur certifié. Aidez-vous d’un comparateur d’entreprises de diagnostic immobilier pour trouver celui qui correspond à vos besoins et à votre budget.

vous pourriez aussi aimer