Comment faire pour calculer le rendement en SCPI ?

L’objectif de tout investissement immobilier, tel qu’une SCPI, est de réaliser un bénéfice à court ou moyen terme. Les revenus et les dépenses qui découlent d’un investissement déterminent si celui-ci est rentable ou non. Le calcul de la rentabilité est donc crucial avant tout investissement. Découvrez comment calculer le rendement en SCPI.

Qu’est-ce que le taux de rentabilité ?

Le taux de rendement, exprimé en pourcentage, renseigne sur la rentabilité d’un investissement. Concrètement, il mesure un rendement par rapport au coût initial de l’investissement. S’il est positif, l’investissement a généré un bénéfice et s’il est négatif, l’investissement a généré une perte. La plupart du temps, le taux de rentabilité est indiqué brut d’impôts.

A lire aussi : Comment se séparer avec une maison en commun ? Par Antom Patrimoine

Quelle est la différence entre la rentabilité et le rendement dans l’immobilier ?

Avant de comprendre comment calculer le taux de distribution scpi, il est important d’établir la différence entre rentabilité et rendement. En immobilier, les notions de rentabilité et de rendement sont très différentes. Voici leurs définitions :

Le rendement d’une opération immobilière est à peine lié aux revenus de l’opération. En d’autres termes, l’investisseur ne s’intéresse qu’au revenu de son appartement ou de sa SCPI.

A voir aussi : Le marché immobilier à Saint-André de Cubzac

Le gain prend en compte non seulement les revenus mais aussi l’évaluation potentielle du bien et l’éventuelle plus-value au moment de la revente.

Comment calculer un taux de rendement ?

Le taux de rendement immobilier important est obtenu en divisant le revenu annuel généré par un investissement par le prix du bien. Par exemple, un appartement d’une valeur de 100 000 € générant des loyers annuels de 5 000 € aura un taux de rendement immobilier de 5 %.

Le taux de rendement des actifs est-il pertinent ?

Le taux de rendement est un excellent indicateur pour savoir si un investissement est pertinent. Cependant, il ne prend pas en compte les éventuelles charges que le propriétaire doit payer telles que :

  • Les charges de copropriété,
  • La taxe foncière,
  • Les éventuels frais de gestion si le bien est géré par une agence.

La rentabilité nette de charges permet d’inclure les charges précédentes dans le résultat. Le calcul pour obtenir la rentabilité nette de charges est donc le même que celui du calcul du taux de rentabilité mais il faudra soustraire des revenus, les charges citées ci-dessous. Dans l’exemple précédent, si la taxe foncière est de 150€ et les charges de copropriété sont de 400€, la rentabilité nette du bien sera de :

(5.000€-150€-400€) / 100.000€ = 4,45%

Il est possible d’aller encore plus loin et de calculer la rentabilité nette de votre investissement. Il reste l’aspect fiscal à déduire dans le cas très précis d’opérations de défiscalisation, de travaux permettant un avantage fiscal ou dans le cadre d’un emprunt pour la réintégration des intérêts d’emprunt.

Le taux de rendement appliqué aux SCPI

Ce type de placement permet d’investir dans des actifs sans frais de gestion ou autres. Le revenu versé est donc net de tous les frais. Il est aussi appelé TDVM et correspond à la rentabilité nette de frais expliquée ci-dessus. En 2020, ce fameux TDVM était en moyenne de 4,18 % sur la SCPI.

vous pourriez aussi aimer