Nettoyage après décès : êtes-vous obligé de faire appel à une équipe professionnelle ?

La mort d’un proche est toujours traumatisante pour les proches et membres de la famille. Elle l’est encore plus dans les cas de l’homicide et du suicide. La scène du crime ou du suicide peut envenimer la douleur ressentie par la famille. Se stresser inutilement en temps de deuil est tout ce qu’il y a à éviter, car d’autres affaires vous attendent, dont les démarches administratives.

A lire aussi : Les 3 avantages à faire ses courses en ligne à Marseille

Le nettoyage après décès : une opération qui s’impose d’elle-même

Le nettoyage après décès est une démarche qui s’impose aux familles pendant qu’elles sont encore en deuil. Vu le nombre de victimes ayant succombé au virus du covid-19 et d’autres maladies, l’enjeu du nettoyage après décès est d’une importance capitale.

Dans certains cas de mort naturelle, il est toujours possible d’assurer soi-même cette tâche. Mais rien ne vous y oblige, il est souvent plus judicieux de confier cette tâche à une entreprise spécialisée en nettoyage après décès. Outre le blocage psychologique, il y a également la technicité du nettoyage après décès.

A lire aussi : Les affiches à dater de la marque bretonne Les Petites Dates

Le nettoyage après décès : un travail de professionnels

Pour effectuer un nettoyage après décès, il est utile d’avoir un certain recul. Mais surtout, il s’agit d’une tâche devant être faite de manière méticuleuse. Pour ce faire, l’équipe de nettoyage post mortem doit mettre en œuvre certaines techniques et utiliser plusieurs outils et produits spécifiques. Dans certains cas, les tâches de l’équipe de nettoyage après décès peuvent être particulièrement dangereuses et fastidieuses.

On peut citer les cas des personnes décédées atteintes du syndrome de Diogène. Ces défunts laissent derrière eux un appartement ou une maison particulièrement insalubre. Pour les homicides et les suicides, plus le corps est resté longtemps sur les lieux, plus le nettoyage et la désinfection seront compliqués et fastidieux. En plus des EPI ordinaires, les agents de nettoyage après décès doivent s’équiper de masques, de surchaussures et de sur-gants en nitrile.

Les étapes d’un nettoyage après décès

Chaque nettoyage post mortem est à traiter au cas par cas. L’état du logement, la scène du crime ou du suicide, les effets de la présence du cadavre dans les lieux sont autant de critères à prendre en compte. Les particules en suspension, les bestioles ainsi que les odeurs infestant les lieux ne sont pas toujours les mêmes, il est très important d’utiliser les produits et machines adéquats pour les éliminer de façon permanente. Néanmoins, il est possible de résumer les étapes à faire comme suit :

Trier les affaires du défunt

Lors de cette étape, l’équipe de nettoyage identifie et trie les documents et affaires importants du défunt. Dans la foulée, elle procède également au tri des meubles dont il faut se débarrasser. Certains services proposent de s’occuper de cette tâche jusqu’à proposer de trouver l’endroit où entreposer les affaires du défunt.

Nettoyer les lieux à fond

Le nettoyage à faire n’a rien à avoir avec un simple nettoyage ménager. Il s’agit de tout nettoyer de fond en comble. Tous les meubles devront être déplacés et tous les recoins nettoyés. L’équipe de nettoyage procède également à l’élimination de tout ce qui peut être asticot et insecte infestant la demeure du défunt.

Désinfecter le logement

Cette étape intervient à la fin du nettoyage après décès. C’est l’étape où des produits de désinfection sont pulvérisés pour assainir tout l’intérieur du logement. La désinfection concerne également tous les objets présents dans le logement que le défunt est susceptible d’avoir touché.

vous pourriez aussi aimer