Qui peut conduire une 50 cm³ ?

La catégorie des scooters 50 cm³ rassemble plusieurs types de véhicules. Ce sont des véhicules répondant à des normes précises dont la principale est  un bridage de la vitesse maximale pouvant être atteinte. Avant tout achat, il est utile de s’informer et de prendre connaissance des règles qui sont liées à ce type de véhicule. Parmi ces règles figurent celles liées à la capacité de conduire une 50 cm³. Sans plus attendre, nous vous présentons les différentes personnes ayant la capacité et étant autorisées à conduire une 50 cm³.

Que faut-il savoir sur les 50 cm³ ?

Encore appelés cyclomoteurs par l’administration, les 50 cm³ appartiennent à la catégorie L des véhicules à moteur. De façon plus précise, ils sont de la sous catégorie L1e étant indiqué par L’Article R311-1 du code de la route.

A voir aussi : Quels sont les horaires du 3900 ?

Au sein de cette sous catégorie, on retrouve les véhicules à moteur et ceux à deux roues avec une vitesse maximale bridée à la construction. Cette vitesse est généralement supérieure ou égale à 6 km/h sans excéder 45 km/h. Habituellement, ces véhicules sont équipés d’un moteur cylindré n’excédant pas les 50 cm³ s’ils sont à combustion interne (moteur à essence). Ils peuvent aussi avoir un moteur dont la puissance maximale dépasse les 4 kW (moteur électrique).

On retrouve alors dans cette catégorie l’ensemble des véhicules suivants : scooters, mécaboîtes (motos à boîte de vitesse), scooters électriques, mobylettes, solex ou vélomoteurs.

A découvrir également : Se renseigner auprès d'un spécialiste pour les travaux de copropriété

Quelles sont les conditions du code de la route pour pouvoir conduire un 50 cm³ ?

La conduite d’une 50 cm³ est soumise à certaines conditions. De ce fait, seule une personne ayant rempli les critères nécessaires liés à l’âge, la formation suivie ou la détention d’un permis de conduire peut prétendre à l’utilisation d’une 50 cm³.

Le code de la route donne certaines directives. Pour commencer, l’article R211-2 spécifié que :

  • Tout conducteur de cyclomoteur doit être âge de 14 ans au moins ;
  • Tout conducteur de cyclomoteur doit être détenteur soit du brevet de sécurité routière (BRS), soit d’un titre équivalent étant délivré par un État membre de l’Union européenne ou un autre État partie à l’accord de l’espace économique européen, soit détenteur du permis de conduire.
  • La contravention aux deux alinéas précédents est puni d’une amende prévue pour les contraventions de : 22 € minorée, 35 € forfaitaire, 75 € majorée et 150 € maximum.

Ainsi donc se décline les conditions nécessaires instaurées par le code de la route pour pouvoir être conducteur d’une 50 cm³.

Quelles autres conditions pour conduire un 50 cm³ ?

Outre les dispositions  prévues par le code de la route, il existe d’autres en vigueur et qui sont applicables à tout détenteur de 50 cm³. Au nombre de celles-ci, nous avons :

  • Avoir l’âge minimum de 14 ans ;
  • Tenir compte des deux cas de figure qui suivent :
  • Pour les personnes nées après le 31 décembre 1987, il est indispensable d’être titulaire d’un BRS ou d’un permis de conduire. Dans ce dernier cas, il faudrait savoir que l’obtention de l’épreuve de code de la route du permis de conduire (épreuve théorique générale également appelée ETG), n’autorise pas la conduite d’un 50 cm³. Uniquement la réussite de l’intégralité de l’examen y donne accès ;
  • Pour celles étant nées avant le 1er janvier 1988, il leur est librement permis de conduire un 50 cm³, sauf s’ils sont astreint à une mesure judiciaire le leur interdisant.

Une fois toutes ces conditions de mise et remplies, vous êtes apte à conduire un scooter 50 cm³.

vous pourriez aussi aimer