Comment calculer le taux de change pour changer des euros en franc suisse ?

La BNS vient de supprimer le faible taux de 1,20 franc pour 1 euro aujourd’hui, 15 janvier 2015.

Cependant, ce cours, entré en vigueur le 6 septembre 2011, avait jusqu’alors résisté à la faiblesse de la monnaie européenne.

A découvrir également : Conseils pour bien préparer son voyage en avion

Quelles sont les raisons de cette élimination et quelles en sont les conséquences possibles à court et moyen terme ?

Maintenance qui n’était plus justifiée

La Banque nationale suisse (BNS) a récemment estimé que le maintien du taux n’était plus justifié .

A lire également : Comment éduquer ses enfants autistes à la maison ?

La forte appréciation du dollar par rapport à l’euro (et, à son tour, par rapport au franc) est l’une des raisons de cette abolition. Avec un dollar qui s’apprécie, le franc perd une partie de sa qualité de « valeur refuge » qui a coûté cher aux entreprises exportatrices suisses.

En prévision de cette annonce, la BNS avait abaissé le taux d’intérêt avec un LIBOR en francs suisses à 3 mois allant de -1,25 % à 0,25 %…

récents chocs économiques sur le front de l’euro (crise en Ukraine, instabilité politique en Grèce, etc.) et la dépréciation régulière de la monnaie européenne ont été des blocages dans le taux minimum Les imposé par la BNS. La banque centrale aurait-t-elle décidé d’arrêter cette mesure avant de ne plus pouvoir se permettre de la maintenir ?

Conséquences immédiates

Le prix de l’EUR/CHF, qui est resté sous forte pression, a évidemment été immédiatement perdu , comme le montre cette courbe :

EUR/CHF 15 janvier 2015

Nous revenons à une quasi-parité de 1 euro pour 1 franc, entraînant une baisse significative des titres suisses tels que Nestlé (-5 %), Novartis (-7 %), Roche (-10 %) ou encore Holcim (-20 %).

conséquences à moyen terme

Si, dans l’immédiat, la situation peut sembler avantageuse pour le travailleur transfrontalier qui voit son pouvoir d’achat augmenter, il ne faut pas oublier toutes les contraintes économiques que cela implique pour les entreprises suisses.

Handicapés par un franc fort, ils peuvent être amenés à réduire leurs embauches ou même à réduire leur personnel de pompiers .

changements brusques de l’équilibre monétaire sont également très préjudiciables C’est du aux voyageurs frontaliers, comme nous l’avons vu dans nos précédents articles.

Un exemple simple : un emprunteur immobilier peut se retrouver avec une dette en francs supérieure à la valeur de son bien immobilier en euros. Que se passe-t-il si vous êtes obligé de revendre en cas de transfert ou de divorce ? Comment gérer vos dates d’échéance en français si vous avez un chômage en euros ?

vous pourriez aussi aimer